Un don de l'Association des citoyens perrotdamois

Lecture de la lettre par Madame Diane Bertolino

04 juin 2016

Un don de l'Association des citoyens perrotdamois

La Fondation du patrimoine de Sainte-Jeanne-de-Chantal a reçu un don de 5 300 $ de la part de l'Association des citoyens perrotdamois (ACP). Cette dernière a demandé sa dissolution lors de son assemblée générale extraordinaire du 2 novembre 2015. Voici la lettre reçue à cette occasion.

Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, 14 avril 2016

À : La Fondation du patrimoine de Sainte-Jeanne-de-Chantal

L’Association des citoyens perrotdamois (ACP), qui a demandé sa dissolution lors de son assemblée générale extraordinaire du 2 novembre 2015, a l’honneur aujourd’hui de vous remettre une traite bancaire au montant de 5 300 $.

Lors de cette assemblée générale, tous les membres du C.A. ainsi que les membres présents ont applaudi l’idée d’offrir nos actifs à votre Fondation.

Nous vous remettrons également un chapiteau de 10 pieds par 10 pieds d’une valeur approximative de 500 $.

Nous avons fait le choix de faire notre donation à votre fondation parce que votre mandat est de protéger les lieux historiques de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot et que l’ACP avait aussi à cœur la protection de l’environnement naturel et bâti.

Étant donné le manque de relève, tous les membres du C.A., après y avoir passé plusieurs années, ont décidé de démissionner pour diverses raisons personnelles.

Dissoudre l’ACP n’a pas été fait de gaieté de cœur. Cela ne veut pas envoyer un message que Notre-Dame-de-l’Île-Perrot (NDIP) n’a plus besoin d’une telle association. Toutes les villes devraient avoir son association de citoyens. C’est dans le cadre de la démocratie participative.

L’ACP a été crée en 1989 pour des besoins précis à cette époque. Toutes ces années, elle a été là pour faire connaître les opinions et les besoins des Perrotdamois auprès du conseil municipal.

Elle a fait des sondages auprès de la population pour des pistes cyclables, la protection de l’environnement, un service d’autobus collectif… enfin pour un milieu de vie sain et agréable.

Depuis 2004, l’ACP a aussi été l’organisme-parapluie du Bingo de la Presqu’Île (Bingo) qui offrait des ristournes aux associations communautaires de NDIP pour leurs besoins. Le Bingo n’a cependant pas survécu aux nouvelles politiques de la Régie des alcools, des courses et des jeux de 2008.

On espère qu’un autre groupe prendra la relève de l’ACP.

Mais ce soir, nous avons le bonheur de vous offrir ces dons.

Diane Bertolino